ATTACcAMENTO

“Attachement”
Le seul remède à cette conscience d’avoir épousé les lignes de cette vie de création, c’est d’aimer davantage.

Planté assis sur le roc encore brûlant en fin d’après midi dans un vêtement de rien au sommet d’une carrière de Carrare, je contemple la rudesse de ce monde et la dureté de la matière marbre.

Couvert d’une fine poussière blanche et de solitude, je suis une fois encore en conflit avec mon émotion et son contraire.

L’envie d’être ailleurs, au propre, au rafraichissant, et à l’amour, pourtant statufié là haut, par ce temps arrêté, chaud et silencieux, qui annule les distances.

Dans l’impossibilité de quitter montagne et nourriture émotionnelle.

De retour en atelier le lendemain, entre les cliquetis d’outils et les lézards furtifs, une lumière plus claire dans les yeux, je dessine l’idée d’une pelure transparente, un croisement de lignes et de vides inséparables.

L’attachement à l’outre temps, ou plus simplement à une histoire d’amour, d’amitié, à un lieu, une ville, une géographie dans un développé de dentelles en marbre.

La vie fragile de la passion silencieuse et pudique d’Attacamento a pris forme.

Abtey 2005